mnt - collectivités

A Béthune-Bruay, collecte sécurisée de l’amiante à domicile

La communauté d’agglomération de Béthune-Bruay Artois Lys Romane (62) a mis en place une collecte sécurisée de l’amiante au domicile des particuliers, avec une sensibilisation aux risques associés. Pour ce projet précurseur, opérationnel depuis 2017 qui intéresse d’autres collectivités, elle est nominée dans la catégorie Santé et pratiques innovantes des Prix santé et mieux-être au travail (PSMT) de la fonction publique territoriale 2021.

Publié le 07-09-2021

Depuis 2004, plus de 500 tonnes d’amiante par an était récupérée dans les six déchetteries de l’agglomération de Béthune-Bruay Artois Lys Romane (Pas-de-Calais), où les particuliers la déposaient dans des big-bags mis à leur disposition. Mais ce dispositif les exposait, ainsi que les agents, au risque d’inhalation des fibres d’amiante, comme l’avait montré en mai 2016, une mesure d’empoussièrement effectuée par un organisme agréé dans le cadre de l’évaluation du risque chimique. En cause, des consignes trop contraignantes de protection mal ou peu respectées par les gardiens (équipements de protection individuelle, arrosage/brumisation aléatoire) et par les usagers (matériaux mal emballés, tôles cassées pour rentrer dans le coffre, transport sans précaution, surtout par méconnaissance de la dangerosité…). Les conditions de cette collecte devaient évoluer et tenir compte de la nouvelle réglementation de 2015 qui avait abaissé les seuils limites d’exposition.

« Dans le cadre de l’évaluation du risque chimique, explique Jean-Luc Dissaux, responsable du service de collecte des déchets ménagers et assimilés, il a été observé que la gestion de l’amiante pouvait être optimisée tout en maintenant, voire en améliorant, la qualité du service rendu, tout en maîtrisant son coût. Cette démarche avait avant tout pour finalité de préserver la santé des agents mais également des usagers. » En 2016, il est donc décidé de collecter l’amiante en porte-à-porte. Les enjeux du projet :

  • Aucun agent ni usager ne doit être exposé aux fibres d’amiante afin de préserver la santé au travail des agents et la santé publique,
  • une solution de substitution doit être apportée aux usagers et les dépôts sauvages sur le territoire évités.

La collecte de l’amiante au domicile des particuliers 

Lancé en mai 2017, le service de collecte est aujourd’hui bien rodé. Un agent de la collectivité, formé, se présente sur rendez-vous au domicile du particulier :

  • Il vérifie la provenance des déchets amiantés, sensibilise au risque amiante avec des consignes claires et simples à appliquer, fournit des big-bags d’emballage, montre comment les remplir et les fermer hermétiquement, réalise un devis et le fait signer,
  • il laisse un flyer avec les consignes, définit l’emplacement des big-bags et fixe un rendez-vous pour leur collecte par un camion équipé d’une grue.

Le chauffeur charge ensuite les big-bags dans une sache grand volume dans sa benne pour les déposer directement chez un repreneur agréé. Une fois la solution actée par les élus, les services concernés, notamment le service « Collecte et traitement des déchets » avec le concours du CHSCT et du médecin de prévention, ont mis en place :

  • un protocole de consignes de travail pour l’agent qui se rend chez le particulier,
  • des formations sur les risques liés à l’amiante : pour cet agent et les chauffeurs (manipulation de la grande sache dans la benne, solutions en cas de problème, bordereau de suivi de déchets amiantés…),
  • un flyer pour les particuliers avec les consignes pour se protéger et protéger les siens,
  • une communication : distribution de flyers en mairie et déchetterie, articles dans la presse, le journal de l’agglomération et le site internet,
  • des plannings de rendez-vous et d’enlèvement et un système de facturation en lien avec la direction des finances de la communauté d’agglomération Béthune-Bruay.

600 tonnes d’amiante enlevées par an à domicile 

L’objectif est atteint : les usagers et les agents ne sont plus exposés à l’amiante. L’adhésion des particuliers a été immédiate. Cette collecte permet une seule manipulation, supprime le transport dans une voiture personnelle et évite de prendre un risque. Le prix fixé forfaitaire de 30 euros par big-bag est jugé très attractif. L’agent et les chauffeurs qui se rendent à domicile travaillent en sécurité. Tandis que les agents d’accueil en déchetterie, leur encadrement et les représentants du personnel sont soulagés : plus de tensions parfois difficiles à gérer pour faire respecter les consignes, ni de substance dangereuse, ni de dépôts sauvages à l’entrée. Précurseur avec ce projet, Béthune-Bruay n’a plus qu’à maintenir ce service, améliorer la taille des big-bags et le détailler auprès d’autres collectivités qui souhaitent le dupliquer.

================

REPERES

  • Code postal : 62400
  • Nombre d’habitants : 280 000
  • Nombre total d’agents : 957

 ================

Les deux autres nominés dans la catégorie Santé au travail et pratiques innovantes :

© DR

Mettre en place des programmes de prévention afin de réduire durablement les risques professionnels

Une fois les risques identifiés, votre expert vous aide à installer les bonnes solutions, à les mettre en pratique, à analyser les résultats et à les optimiser.