mnt - collectivités

Brest prévient le risque routier via un rapport annuel et l’écoconduite

Pour enrayer l’augmentation régulière des sinistres liés au risque routier et éviter les récidives, alors que les agents s’initiaient à la conduite de véhicules électriques, la ville de Brest et Brest métropole (29) ont mobilisé toutes les directions, cas par cas et via un rapport annuel, tout en formant les conducteurs de leur flotte électrifiée à l’écoconduite. Elles figurent ainsi parmi les nominés dans la catégorie Prévention et risques routiers des Prix santé et mieux-être au travail (PSMT) de la fonction publique territoriale 2021.

Publié le 07-09-2021

En 2018, la ville et la métropole de Brest (Finistère) étaient confrontées à un double défi : stopper l’augmentation régulière des sinistres routiers, intégrer progressivement des voitures électriques et former leurs agents à l’écoconduite. Décidées à inverser la courbe de la sinistralité automobile, alors que le risque est plus important et potentiellement plus grave en milieu urbain, elles ont fait de l’année 2018 le point de départ de leur projet de prévention.

Le projet a été conçu dans le but d'associer les différentes directions, pour travailler de manière collective et gagner en efficacité. Afin qu'elles comprennent leurs impacts dans l'accidentologie, un système de sensibilisation et d’information auprès des services, des responsables et de tous agents a été mis en place en deux temps :

  • au fur et à mesure des sinistres,
  • dans un rapport annuel global, qui regroupe et analyse tous les sinistres, puis identifie les catégories de véhicules à risques, les manœuvres à risques… pour mieux les limiter.

« Ce rapport annuel permet d’informer sur les différents types de sinistres et de véhicules… et en même temps sur les différentes directions qui posent le plus de problèmes pour pouvoir agir directement et plus efficacement », souligne Laurent Bouvet, responsable de service véhicules et engins à Brest Métropole et la ville de Brest.

Tous associés pour mieux sensibiliser aux accidents de la route

Le point clé qui a permis de concrétiser ce projet ? La collecte de l’information, étape par étape :

  • à chaque sinistre déclaré sont enregistrés les détails du sinistre, les chauffeurs, la direction concernée, le type de véhicule, les circonstances, les montants correspondants ;
  • progressivement, ces données sont accumulées et conservées ;
  • en fin d’année, elles sont analysées pour préparer un rapport annuel.

Ensuite, ce rapport est présenté et diffusé aux directions et élus, aux assistants de prévention, mis sur l’intranet de la collectivité pour une diffusion large aux agents ; enfin, une rencontre annuelle est organisée sur l'évolution de la situation. Cette démarche annuelle s’intègre et complète le suivi régulier mené dans le cadre de la politique de prévention santé. Chaque mois, les assistants de prévention de chaque direction se rencontrent, échangent, cherchent des solutions sur les problèmes de santé et de sécurité au travail et font évoluer le DUER (document unique d’évaluation des risques professionnels). Chaque trimestre, ils font le point, lors de la réunion du CHSCT et du comité technique, avec les directions et les délégués du personnel. Enfin, en lien avec le centre de gestion 29, ils s’assurent que les services ayant eu le plus d'accidents de travail ont bien mis en place des actions.

L’accompagnement du virage vers le véhicule électrique 

Parallèlement, le projet a permis aux agents de prendre le virage du véhicule électrique en toute confiance. Au fur et à mesure de l’intégration des véhicules électriques, ils ont en effet été accompagnés pour se familiariser à ce nouveau mode de déplacement, via :

  • le prêt d'un véhicule électrique pour l'essayer,
  • une formation à la conduite,
  • l’achat du véhicule électrique.

Mis en œuvre de 2018 à 2019, ce projet a déjà enregistré des résultats positifs. Aujourd’hui, l’ensemble des directions, des services et des agents luttent contre l'accidentologie. Le nombre de sinistres et d'accidents s’est infléchi : la baisse reste légère mais la courbe s’est enfin inversée, avec notamment une diminution des sinistres mineurs, liés principalement à l'inattention.

Désormais, pour consolider ces résultats l’objectif est de persévérer en restant vigilant, en alerte sur tous les sinistres ; par l’action des assistants de prévention et la communication. En effet, plus les directions et les acteurs de Brest Métropole et de la ville de Brest seront impliqués et informés, mieux chacun pourra agir et prévenir de futurs sinistres. Les réticences envers le véhicule électrique ont, quant à elles, été appréhendées et réduites par l’accompagnement mis en œuvre, associé aux formations à l'écoconduite. Résultat : ce changement s’est effectué sans augmentation d’accidents de la route.

================

REPERES

  • Code postal : 29200
  • Nombre d’habitants : 220 000
  • Nombre total d’agents : 3 000

================

Les deux autres nominés dans la catégorie Prévention et risques routiers :

© DR

Mettre en place des programmes de prévention afin de réduire durablement les risques professionnels

Une fois les risques identifiés, votre expert vous aide à installer les bonnes solutions, à les mettre en pratique, à analyser les résultats et à les optimiser.