Le CCAS de Poitiers crée un label interne pour rendre visibles ses actions de santé au travail

Pour faire face à l’accroissement de l’absentéisme de ses agents et valoriser ses nombreuses actions dans le domaine de la santé et de la qualité de vie au travail, le centre communal d’action sociale (CCAS) de Poitiers (86) a lancé un label interne : "l’effet papillon… une impulsion pour aller mieux". Il est nominé dans la catégorie Santé au travail et qualité de service des Prix santé et mieux-être au travail de la fonction publique territoriale 2019.

Le centre communal d’action sociale (CCAS) de Poitiers (86) s’est fortement investi depuis plusieurs années dans des actions de santé et de mieux-être au travail. Afin de les promouvoir et de leur donner de la visibilité en interne comme en externe (ses valeurs et son identité en tant qu’employeur), il a souhaité créer un label interne : "l’effet papillon… une impulsion pour aller mieux". Un projet qui devrait aussi permettre de reconnaître la forte pénibilité des métiers du CCAS et des professionnels qui interviennent auprès de publics fragiles.

De nombreuses actions en santé et mieux-être au travail

Effectivement, c’est l’augmentation sensible du taux d’absentéisme au CCAS sur plusieurs années qui a conduit, à l’automne 2016, à élaborer un plan d’action sur ce sujet. Une réflexion menée avec les encadrants sur les causes et les leviers de maîtrise de l’absentéisme, puis des rencontres entre la direction générale, le service emploi compétences organisation de la RH et l’ensemble des agents, ont permis de définir ce plan d’action et ses différents volets :

  • managérial : sensibilisation des encadrants,
  • communication, notamment la création d’une lettre d’information,
  • technique : aménagements d’espaces de travail, formation en prévention des risques liés à l’activité physique (PRAP)…
  • mieux-être au travail : aménagement des espaces de pause, formation d’agents volontaires à la méditation pleine conscience…

Pour déployer ce projet ont été créés un comité de pilotage autour de l’effet papillon pour en garantir une bonne dynamique et partager les réflexions, puis des groupes de travail par action, qui associent des représentants d’encadrants ou d’agents. Sans compter la large communication et la valorisation des actions. L’effet papillon joue sur les leviers fondamentaux qui favorisent le bien-être au travail : respect, reconnaissance, valorisation des métiers.

Prendre soin de soi, prendre soin des autres

Le bilan a été positif dès les premières actions. L’aménagement des espaces de pause permet aux agents de mieux se ressourcer, ceux qui ont été formés à la méditation en pleine conscience partagent régulièrement leurs acquis, une culture de prévention se met en place au sein du CCAS. Quel que soit leur métier, leur âge ou leur carrière, les agents prennent conscience de l’importance de prendre soin de soi. En cas de difficultés, ils sollicitent l’accompagnement de la conseillère en mobilité professionnelle pour réfléchir à leur reconversion. Ils ont très bien accueilli le projet sur les risques psychosociaux (RPS), qui a créé une dynamique positive et extrêmement valorisante.

A plus long terme, grâce à l’effet papillon, la collectivité devrait constater une baisse du taux d’absentéisme et aussi une amélioration de la qualité du service rendu à l’usager. En effet, par son champ d’action et ses métiers, le CCAS est dédié au service à la personne. Ses agents sont en prise directe avec le public et leurs métiers de terrain, physiques, conduisent à des signes d’épuisement qui peuvent, parfois, altérer la qualité de service rendu aux usagers. En prenant soin d’eux-mêmes, ils pourraient aussi prendre mieux soin des autres.

===============

REPERES

  • Code postal : 86000
  • Nombre total d’agents : 684

=====================

© Tchavolo productions - Alexandre de Cadoudal

Mettre en place des programmes de prévention afin de réduire durablement les risques professionnels

Une fois les risques identifiés, votre expert vous aide à installer les bonnes solutions, à les mettre en pratique, à analyser les résultats et à les optimiser.