mnt - collectivités

Le CD 06 maintient la qualité de vie au travail en télétravail contraint

Afin de transposer au télétravail la qualité de vie au travail proposée en présentiel, le conseil départemental des Alpes-Maritimes (06) a mis en place un projet d’accompagnement des agents et des managers dès mars 2020. Réactivité, pluridisciplinarité, moyens adaptés et satisfaction des 4 468 agents ont été au rendez-vous. Ce qui vaut au département d’être nominé dans la catégorie Santé au travail et télétravail des Prix santé et mieux-être au travail (PSMT) de la fonction publique territoriale 2021.

Publié le 07-09-2021

L’élément déclencheur du projet ? En mars 2020, la mise en télétravail obligatoire de tous les agents aux missions télétravaillables, soit 2 000 sur 4 000 agents. Le conseil départemental des Alpes-Maritimes (06) cherche comment transposer dans cette situation sa démarche active et ses actions identifiées depuis plusieurs années pour répondre aux risques psychosociaux (RPS). Il veut désormais prendre en compte les conditions de travail quel que soit le lieu d’exercice des missions, en présentiel ou en télétravail. C’est pourquoi, il fait de la construction et de la réalisation de son projet pour le bien-être des agents en télétravail, l’axe fondamental de son action en 2020 dans le domaine de l’hygiène et de la sécurité.

« La notion de bien-être est liée à différents facteurs comme la santé, le plaisir ou la réalisation de soi. Notre ambition était de présenter un projet qui intègre cette notion car elle est partie intégrante de la qualité de vie au travail », explique Sabrina Gambier, DRH. Dans un premier temps, fin mars 2020 pour piloter ce projet, le département constitue une équipe pluridisciplinaire, composée de responsables de la direction générale des services, de soignants (médecins, psychologues, thérapeute, ostéopathe), d’un entraîneur sportif, de l’assistant de prévention, appuyée d’acteurs des ressources humaines, de la formation, de la communication et des services numériques. Avec l’objectif de garantir la continuité des services en conjuguant efficacité et bien-être en télétravail, l’équipe réalise un sondage à la recherche d’éléments précis et de pistes d’amélioration.

Résultat : 90 % des répondants souhaitent développer et poursuivre le télétravail de manière pérenne une fois la conjoncture revenue à la normale. Parallèlement, des réunions régulières avec les membres du CHSCT détectent rapidement tensions, risques psychosociaux et d’isolement des agents. La collectivité a donc le devoir d’agir vite.

Un projet pour le bien-être en télétravail

Des ajustements et des actions pour améliorer les conditions de télétravail sont rapidement déterminés. Leurs objectifs :

  • offrir aux agents des conditions favorables : matériel, management, équilibre de vie quotidienne, santé et équilibre émotionnel…
  • communiquer, sensibiliser et former sur les bonnes pratiques,
  • programmer et analyser le retour d’expérience pour structurer les actions correctives,
  • innover par des actions concrètes et immédiates,
  • travailler en mode projet en équipe pluridisciplinaire en lien avec le CHSCT,
  • se donner les moyens financiers et humains.

Résultat, le projet mis en œuvre déploie quatre volets :

  • moyens matériels : mise à disposition de matériels et d’outils,
  • accompagnement : plateforme d’aide technique, formation, cellule d’écoute psychologique et échanges sur le développement personnel,
  • managérial : formation sur le management à distance, boite à outils, échanges entre pairs,
  • personnel : newsletter bien-être, cours en ligne de sophrologie, sport, conseils d’un ostéopathe sur les postures, pauses-café virtuelles.

Parallèlement, l’équipe travaille à la pérennisation du télétravail et à l’adaptation d’une charte spécifique.

Transposer en télétravail les acquis en présentiel et le pérenniser 

Côté agents, le déploiement des moyens matériels et des outils de communication, comme la visioconférence ou la création d’un réseau social d’entreprise, permet une forte mobilisation, le maintien du lien social et accentue la transformation numérique. Plus autonomes et agiles, les agents acquièrent de nouvelles compétences via les formations sur les outils, ce qui facilite leur qualité de vie au travail au quotidien. Côté managers, l’accompagnement en cours sur le management à distance reste à approfondir, notamment sur l’autonomie, la responsabilisation et la définition des objectifs, dans le cadre de l’évolution globale des méthodes de management.

Globalement, l’adhésion aux actions proposées est constatée par :

  • les statistiques de formations, de lecture d’articles, de suivi de cours…
  • une nouvelle enquête auprès de tout le personnel, qui mesure les impacts positifs de la démarche et recueille les suggestions,
  • le taux élevé de satisfaction des agents sur le volet plus ludique de développement personnel, illustration de la volonté de la collectivité d’apporter santé et bien-être à chacun, au-delà des atteintes d’objectifs et de qualité du service pour les usagers.

Prochaine étape : programmer régulièrement le retour d’information et d’expérience sur les conditions de travail à distance pour capitaliser sur les acquis et continuer à améliorer les conditions de travail en tous lieux et circonstances.

================

REPERES

  • Code postal : 06000
  • Nombre d’habitants : 1 081 000
  • Nombre total d’agents : 4468

 ================

Les deux autres nominés dans la catégorie Santé au travail et télétravail :

© DR

Mettre en place des programmes de prévention afin de réduire durablement les risques professionnels

Une fois les risques identifiés, votre expert vous aide à installer les bonnes solutions, à les mettre en pratique, à analyser les résultats et à les optimiser.