mnt - collectivités

L’étude de l'Observatoire MNT sur les DGS fait le tour de France

La 24e étude de l’Observatoire MNT, qui décrypte les mutations qui se sont opérées dans la pratique professionnelle du directeur général des services au cours des dernières années, est présentée par son auteur, le sociologue-consultant Jérôme Grolleau, lors d’un tour de France organisé par la MNT, le SNDGCT et l’ADGCF.

Publié le 11-04-2022, mis à jour 09-2022

La 24e étude de l’Observatoire MNT Directeur général des services : DGS, que deviens-tu ?,  a été dévoilée en avant-première lors des assises Territorialis du Syndicat national des directeurs généraux des grandes collectivités territoriales (SNDGCT) en octobre 2021 (1). Ses conclusions sont aujourd’hui présentées par son auteur, le sociologue-consultant Jérôme Grolleau, à l’occasion d’un tour de France 2022 initié par Jean-René Moreau, président de l’Observatoire MNT, Laurent Besozzi, vice-président de la MNT en charge de la coordination influence, de l'international, des relations et de la communication institutionnelle, Hélène Guillet, vice-présidente déléguée du SNDGCT et Yvonnic Ramis, président de l’Association des directeurs généraux des communautés de France (ADGCF).

Adopter les bonnes attitudes

Confronté à la fois aux réformes politiques et institutionnelles, à la nécessité de réorganiser l’action de la collectivité pendant les crises et à l’accélération des changements des modes de vie et des attentes des administrés, le DGS, objet central de cette nouvelle étude de l’Observatoire MNT, a dû sans cesse s’adapter, innover et réinventer sa pratique professionnelle. Cette remise en cause permanente n’a pas été sans conséquences sur la santé du DGS en raison d’une exposition de chaque instant au stress, à la surcharge mentale, voire à l’épuisement physique. Lors de ce tour de France, Jérôme Grolleau analyse ces diverses expériences vécues par les DGS et leur donne des pistes pour « adopter les bonnes attitudes face à l’intensification des transformations, le risque d’épuisement et la prise de risques ».

Relation avec les élus

L’étude de l’Observatoire MNT souligne, en outre, que dans ces périodes critiques, le DGS a pu actionner certains leviers pour résister à la pression. Jérôme Grolleau cite notamment le rôle salutaire joué par les réseaux professionnels et syndicaux, ou encore l’attachement du DGS à sa mission d’intérêt général ; deux éléments essentiels qui ont souvent évité au pilote de la collectivité de sombrer dans le découragement. Pour Jérôme Grolleau, le DGS est, par ailleurs, devenu « de plus en plus stratégique et managérial » pendant les crises. Il a notamment fait preuve d’une « posture proactive et engagée auprès des élus » pour permettre à l’administration territoriale de remplir au mieux sa mission de service public. Les rencontres professionnelles organisées dans le cadre de ce tour de France permettent ainsi d’aborder la question de la construction de la relation avec les élus.

Echanges nourris sur tout le territoire

Selon la 24e étude de l’Observatoire MNT, le DGS s’est également positionné au cœur des réflexions collectives sur des sujets aussi cruciaux que la co-construction des politiques publiques, la montée en puissance du numérique ou la qualité de vie au travail. Autant de chantiers qui ont conduit le DGS à acquérir une nouvelle dimension managériale, s’inscrivant dans un écosystème où interviennent agents, usagers et partenaires. L’occasion là aussi pour Jérôme Grolleau d’échanges nourris avec les participants aux rencontres organisées sur tout le territoire par le SNDGCT, l’ADGCF et la MNT.

(1) Etude basée sur une quarantaine d’entretiens menés entre octobre 2019 et juillet 2020 avec des DGS de communes, d’intercommunalités et de départements, des représentants d’associations professionnelles (ADGCF, AATF, SNDGCT, ADT-Inet) et des élus locaux.

 ==================================

Tour de France : calendrier 2022 et 2023

L’étude de l’Observatoire MNT DGS, que deviens-tu ?, publiée en novembre 2021, est présentée par son auteur, le sociologue-consultant Jérôme Grolleau, tout au long de l’année 2022, à travers l’Hexagone. Organisées par les instances locales du SNDGCT, en partenariat avec la MNT et l’ADGCF, les rencontres, gratuites et ouvertes à tous, ont lieu sous un format présentiel ou distanciel.

  • 11 février : Conflans Sainte-Honorine (Yvelines)
  • 30 mars : Bordeaux (Gironde)
  • 21 avril : Blagnac (Haute-Garonne)
  • 4 mai : Billom (Puy-de-Dôme)
  • 6 mai : Nantes (Loire-Atlantique)
  • 12 mai : Anzin (Nord)
  • 13 mai : Guyane (en distanciel)
  • 17 mai : Beaune (Côte-d’Or)
  • 19 mai : Limoges (Haute-Vienne)
  • 8 juin : Paris (Ile-de-France)
  • 24 juin : Mordelles (Ille-et-Vilaine)
  • 30 juin : Montmélian (Savoie)
  • 8 juillet : Nice (Alpes-Maritimes)
  • 20 septembre : Niort (Deux-Sèvres)
  • 3 mars 2023 : Vesoul (Haute-Saône)

S’inscrire à une rencontre

 ==================================

En savoir plus sur l'étude :

© The Links

La MNT, une mutuelle proche de vous

94 agences réparties sur tout le territoire au service de nos 760 000 adhérents