mnt - collectivités

Etude Observatoire MNT : quelles conditions pour une reprise réussie après un arrêt long ?

L’Observatoire MNT, en partenariat avec l’INET et l’AATF, vient de publier une étude sur la prévention de la désinsertion professionnelle. Une situation d’éloignement du travail fortement corrélée à la hausse de l’absentéisme et à l’augmentation de la durée des arrêts. Les recommandations de l’étude relaient les bonnes pratiques de quelque 40 collectivités et centres de gestion.

Publié le 18-11-2020

À effectifs contraints ou en baisse, l’absentéisme constitue, dans le secteur public, un sujet de préoccupation croissant. La durée moyenne d’un arrêt pour maladie ordinaire a atteint 29 jours dans la fonction publique territoriale (FPT) en 2018, contre 22 jours en 2017 (1). Un équivalent temps plein (ETP) sur dix est absent en permanence dans son service. Les collectivités territoriales sont particulièrement concernées par les arrêts longs, qui touchent des populations fortement représentées dans la territoriale : agents de catégorie C, services techniques et petite enfance.

La désinsertion professionnelle : un sujet peu abordé par les collectivités

« Alors même que l’absentéisme de longue durée prend de l’ampleur, le sujet est peu abordé dans les priorités des collectivités territoriales, constate Steve Krief, élève administrateur territorial et l’un des auteurs de l’étude de l’Observatoire MNT. Le faible taux de réponse à nos sollicitations (12,4 % des collectivités contactées dans le cadre de l’étude ont répondu) témoigne de cette faible mobilisation. » « Réintégrer le collectif et réussir la reprise du travail après un arrêt long » : tel est le sujet de l’étude que publie l’Observatoire MNT, en partenariat avec l'INET (Institut national des études territoriales) et l'AATF (Association des administrateurs territoriaux de France). L’objectif de cette étude : fournir un guide managérial aux encadrants de la fonction publique territoriale pour anticiper et accompagner le retour à l’emploi afin que la reprise se passe le mieux possible. Cela à partir des bonnes pratiques adoptées par les 40 collectivités et centres de gestion interrogés.

L’étude de l’Observatoire MNT rejoint les orientations de deux récents rapports au gouvernement : le rapport Lecocq sur la réforme de la prévention en santé au travail et le rapport Bérard sur la prévention, la maîtrise et l’équité des arrêts de travail. Elle se préoccupe du rôle social du travail et s’efforce de proposer des solutions aux collectivités et aux agents en difficulté.

Avant l’arrêt maladie : détecter et suivre les fragilités

L’étude de l'Observatoire MNT préconise une cartographie des populations à risque à l’échelle des grosses collectivités ou des centres de gestion. Elle prêche aussi pour la mise en place de dispositifs d’alerte (comme un numéro vert pour signalements anonymes au service de prévention), le suivi de long terme des agents exerçant un métier à risque pour préparer leur deuxième carrière et le recours à des leviers d’encouragement à la mobilité (stages découverte des métiers, postes passerelles…).

Pendant l’arrêt maladie : aller au-delà des obligations médicales

En l’absence de doctrine officielle sur l’accompagnement de l’agent en arrêt long, l’étude de l’Observatoire MNT propose un maintien du lien avec l’équipe, par le biais d’un journal de bord collectif ou de contacts réguliers par téléphone (avec recueil du consentement de l’agent). Elle suggère l’organisation de temps de pré-reprise : temps d’immersion, placement en sur-effectif, prise de poste évolutive… Et rappelle que la formation reste un droit pendant un arrêt.

Après l’arrêt maladie : anticiper et accompagner la reprise

La reprise doit être anticipée et coordonnée. C’est le sens des préconisations de l’étude de l'Observatoire MNT. Parmi elles, la tenue d’un entretien préparatoire à la reprise, ou la mise à profit de la période préparatoire au reclassement (PPR) pour créer des postes passerelle ou tremplin, ou des possibilités de mini-stages de découverte d’autres métiers. L’étude souligne l’intérêt d’un référent RH unique pour faire le lien entre tous les acteurs de la reprise. Des solutions pour mieux vivre la reprise.

(1) SOFAXIS, Premières tendances 2018 des absences pour raison de santé dans les collectivités territoriales, juillet 2019,

Couverture cahier n°23 de l'Observatoire MNT : Réintégrer le collectif et réussir à reprendre le travail après un arrêt long. Novembre 2020

Lire :

© GettyImages - miljko

Faciliter l'aide au retour à l'emploi

Pour aider les agents en situation d'incapacité de travail prolongée.