mnt - collectivités

Houplines forme ensemble ATSEM et enseignants des écoles maternelles

Houplines (59) a mis en place une formation commune CNFPT* / Education nationale pour améliorer les relations entre les ATSEM et les enseignants des écoles maternelles. Pour cette initiative sans équivalent et à succès, la commune figure parmi les nominés dans la catégorie Santé au travail et acteurs du territoire des Prix santé et mieux-être au travail (PSMT) de la fonction publique territoriale 2021.

Publié le 07-09-2021

Engagée dans une démarche d’amélioration des conditions de travail, la commune de Houplines (Nord) détecte en 2016-2017, via son baromètre du bien-être au travail et des entretiens professionnels et de médiation, un climat de tension au sein des écoles maternelles, notamment entre les enseignants et les ATSEM (agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles). Cette tension est due à l’arrivée de nouvelles directions au sein des établissements, d’une évolution du rôle éducatif des ATSEM et de la revendication nationale d’une meilleure reconnaissance.

Soucieuse de garantir leurs conditions de travail, de clarifier leurs missions et leur place dans la communauté éducative, Houplines décide en collaboration avec les directions des écoles, les ATSEM et les représentants de parents d’élèves, de mettre en place une première réponse théorique : la charte des ATSEM, un document de référence adopté fin 2017. Ce premier travail en commun se poursuit par des échanges qui incluent aussi les enseignants et un représentant de l’inspection d’académie. De ces échanges naît la volonté d’améliorer l’efficacité de l’action des équipes (ATSEM et enseignants) au service de l’autonomie des enfants et de leur réussite. Comment ? En construisant une formation commune pour renforcer la communication entre ces deux catégories d’agents.

Former ensemble les ATSEM et les enseignants 

« Ce projet, soutenu par le maire et l’inspection d’académie, met au sein d’un même cursus de formation des personnels issus de formations et de "cultures d’entreprise" différentes, souligne Delphine Moretti, responsable du service action éducative d’Houplines. Il a pour objet de créer une manière de faire, une compréhension réciproque, une coopération au sein de chaque école au service de la réussite éducative des enfants. » Dans un premier temps, les parties prenantes s’entendent collectivement sur l’enjeu de cette formation inédite et définissent les modalités communicationnelles. Une fois le cahier des charges soumis aux instances pédagogiques du CNFPT et de l’Education nationale pour affiner objectifs et méthodologie, la formation conçue est mise en place fin 2020. Elle s’articule autour :

  • de la verbalisation des problématiques métier en lien avec les objectifs dans un environnement sécurisé,
  • d’une réflexion sur les pratiques,
  • de l’analyse d’expériences extérieures,
  • de la recherche de modalités organisationnelles et communicationnelles favorisant la coopération entre adultes.

Une meilleure qualité de vie au travail des ATSEM 

12 enseignants et 8 ATSEM, en charge de 10 classes dans deux écoles s’inscrivant dans des contextes socio-économiques différents, expérimentent cette formation. Celle-ci est la traduction concrète de la charte des ATSEM et de l’engagement de la commune dans la prévention des risques professionnels liés à leur métier. Cette formation, qui renforce la cohésion des équipes éducatives, inspire un travail commun sur l’adaptation des gestes et postures, aux retombées positives sur la qualité de vie au travail. Désormais, par exemple, les ATSEM :

  • ne lèvent plus trop souvent les bras : ils utilisent une pieuvre pour que les enfants accrochent eux-mêmes leurs dessins,
  • ne courbent plus le dos, ils s’assoient ou plient les genoux pour aider les enfants à lacer leurs chaussures,
  • utilisent une chaise adulte pour préparer des ateliers, des bacs pour transporter les activités en une seule fois, un chariot pour le linge.

Le bien vivre ensemble et la reconnaissance des ATSEM par le personnel enseignant progressent, les relations se pacifient et s’enrichissent. Enfin, cette formation soulève d’autres problématiques liées à la santé au travail, telle que l’ergonomie des classes. Forte de cette expérience, la commune d’Houplines envisage d’étendre cette action de formation entre les enseignants et les coordinateurs et animateurs périscolaires de la commune. Un bon moyen pour que chacun trouve sa place, comprenne celle de l’autre, que s’instaure un climat de confiance et de bien-être propice à une prise en charge adaptée et coordonnée des enfants sur le temps scolaire et périscolaire.

* CNFPT : Centre national de la fonction publique territoriale

================

REPERES

  • Code postal : 59116
  • Nombre d’habitants : 7 899
  • Nombre total d’agents : 121

 ================

En savoir + :

© DR

Mettre en place des programmes de prévention afin de réduire durablement les risques professionnels

Une fois les risques identifiés, votre expert vous aide à installer les bonnes solutions, à les mettre en pratique, à analyser les résultats et à les optimiser.