mnt - collectivités

Les collectivités en quête d’attractivité employeur

L’évolution des besoins en compétences et la "guerre des talents" obligent les collectivités à se rendre attractives. Comment faire pour séduire les candidats et conserver les "bons éléments" ? La web conférence organisée par le Club RH de La Gazette des communes ce 17 novembre a permis de fournir des pistes de réflexion et d’action, avec le soutien de la MNT, fidèle partenaire de ces rencontres d’actualité.

Publié le 24-11-2020

Organisation du travail, rémunération, outils de recrutement et de communication… quelles stratégies les collectivités doivent-elles adopter pour attirer et retenir les compétences dont elles ont besoin ? C’était la question qui était posée aux trois intervenants du Club RH de La Gazette des communes organisé ce 17 novembre sous la forme d’un webinaire. Pour Olivier Ducrocq, directeur général du centre de gestion de la fonction publique territoriale du Rhône et de la métropole de Lyon (CDG 69), jamais les collectivités n’ont eu autant de difficultés à attirer des compétences. « Dans les concours, il y a quelques années, nous avions 16 candidats pour un poste, aujourd’hui il y en a six », remarque-t-il. En cause, notamment, les nouvelles attentes professionnelles des jeunes, que n’incarne pas la fonction publique.

Identifier ses besoins de recrutement

« Pour pouvoir s’adapter, il faut d’abord réaliser une photographie de sa situation », explique Olivier Ducrocq. Pour ce faire, les centres de gestion ont développé un module GPEC lié à leur application « Données sociales » pour permettre à chaque collectivité d’identifier les compétences qui leur manquent. Ils leur proposent aussi des bilans sociaux comparés par strate. L’attractivité employeur passe nécessairement par une évolution des techniques et processus de recrutement. « L’un des secrets, c’est la facilité pour le candidat et donc de la réactivité côté collectivité », affirme Olivier Ducrocq. A la ville de Lyon, la sectorisation des recrutements auprès de chaque délégation, en lien en direct avec les managers, « nous a fait gagner trois semaines », rapporte Sylviane Gachet, directrice emploi et compétences.

Investir les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont aussi devenus incontournables. « Il faut y faire du pusch », préconise Olivier Ducrocq. Il faut aussi accepter que les offres soient aspirées par d’autres sites d’emplois. « Grâce à des plateformes comme Indeed, nous avons des personnes qui candidatent alors qu’elles ne seraient jamais venues à nous », reconnaît le directeur du CDG 69. « Nous incitons tous les responsables de service à aller sur LinkedIn pour relayer nos offres et faire le buzz autour de nous », indique de son côté Graziella Poupeau, directrice des ressources humaines de Thonon Agglomération. Une structure dans laquelle un travail a été fait sur la formulation des offres. « Nous avons mis de la cohérence dans la présentation et travaillé sur leur terminologie. Il faut être très concret pour les candidats que l’on cible », affirme Graziella Poupeau.

Réussir l’intégration

« Avec une bonne communication de marque employeur vous pouvez attirer des candidats mais faut-il encore pouvoir les conserver », fait remarquer Olivier Ducrocq. Pour sécuriser les recrutements, Graziella Poupeau assure que « l’intégration des nouveaux agents est la clé du succès ». Elle préconise notamment de mettre en place un système de parrains-marraines. Ces agents, « avec des compétences pédagogiques et qui ne travaillent pas nécessairement dans le même secteur d’activités », accompagnent le nouvel arrivant pour faciliter sa prise de poste. Pour s’assurer de la réalité de ce qu’elle "vend", la collectivité doit aussi vérifier auprès de la recrue si le poste correspond à ce qu’elle en attendait. « Il faut prendre le temps de recueillir son retour d’expérience », estime Graziella Poupeau, qui préconise également de « prendre le temps nécessaire pour bien faire comprendre le projet de la collectivité, ses enjeux ».

Coopérer au niveau territorial

« Finalement, en développant chacun sa marque employeur, on ne fait que s’arracher la pénurie », constate de son côté Sylviane Gachet. Il lui semble « plus intelligent » de coopérer au niveau des bassins d’emplois pour « offrir des perspectives de parcours dans d’autres collectivités ». Une démarche déjà engagée par l’agglomération de Thonon. « Nous avons lancé une GPEC territoriale avec nos 25 communes pour analyser nos besoins et voir comment nous pouvons les combler par le biais de la mutualisation », explique Graziella Poupeau. Pour faire face à la pénurie de candidats, Sylviane Gachet avance aussi la possibilité de rechercher davantage des « potentiels ». A l’appui de cette proposition, Graziella Poupeau signale l’intérêt de la Méthode de Recrutement par Simulation développée par Pôle emploi, qui privilégie le repérage des aptitudes des candidats, plutôt que le diplôme et l’expérience.

=====================

Prochain Club RH : la communication interne

Le prochain et dernier Club RH La Gazette 2020, toujours soutenu par la MNT, aura lieu jeudi 17 décembre, en format webinaire, de 10 heures à 12 heures, sur le thème : Comment rendre sa communication interne efficace ?

Pour s'inscrire : Club RH : Comment rendre sa communication interne efficace ?

=====================

© Getty_Images-www.peopleimages.com

La santé de votre collectivité passe par celle de vos agents

Gérez vos ressources humaines avec un expert à vos côtés