Prévention des TMS en crèche : une formation sur-mesure en Haute-Comté !

Avec le soutien de son partenaire Kiné France Prévention (KFP), la MNT développe pour les collectivités des formations sur-mesure à la prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS). Retour d’expérience sur l’action menée par la communauté de communes de la Haute-Comté (70) auprès d’une équipe d’agents de crèche.

Les troubles musculo-squelettiques représentent 90 % des maladies professionnelles dans la fonction publique territoriale (FPT)*. Pour les collectivités, le sujet des TMS constitue donc un enjeu essentiel de prévention en santé au travail. Désireuse de les accompagner de la manière la plus pertinente, la MNT s’est associée avec Kiné France Prévention (KFP). La crèche P'tit Coucou de Vauvillers (70) a récemment bénéficié de l’offre conjointe construite avec ce réseau associatif, fort de 300 kiné-préventeurs répartis sur le territoire. À l’origine du projet, le souci de santé rencontré par l’une des neuf agents de la crèche : un problème locomoteur lié aux postures de travail. « Le secteur de la petite enfance est particulièrement exposé aux TMS, indique Elisabeth Pfeiffer, kinésithérapeute certifiée par KFP et intervenante à Vauvillers. Le port de charges, la manipulation des enfants, la faible hauteur des postes de travail, inévitable avec des tout-petits, sont à l’origine du surmenage du tendon de l’épaule, de lombalgies et de hernies discales : les trois pathologies les plus fréquentes dans ces métiers. »

Le secteur de la petite enfance exposé aux TMS

La crèche avait déjà fait l’objet d’une visite du médecin de prévention. Mais il fallait aller plus loin. C’est donc à trois voix que s'est construit le projet d’une formation collective à la prévention des TMS. « Nous avons apprécié de bénéficier d’une solution sur-mesure, construite de manière collaborative, explique Alice Grandjean, responsable du service Action sociale, enfance et jeunesse à la communauté de communes de la Haute-Comté. La réflexion commune a en effet permis de dimensionner le projet en l’adaptant à nos besoins et à nos contraintes spécifiques de petite structure rurale. » Au final, l’action retenue a comporté trois temps :

  • une visite préparatoire d’observation en situation de travail,
  • une formation collective sur une journée,
  • une demi-journée de bilan sur l’application des acquis. 

Concrètement, fin juillet 2018, Elisabeth Pfeiffer se rend dans la crèche en spectatrice durant une demi-journée, s’entretient collectivement avec l’équipe et photographie les agents en action à leurs postes respectifs. « Nous ne savions pas protéger notre dos, nos épaules… Beaucoup de postures justes ne nous venaient pas naturellement ou nous les avions oubliées… », raconte Céline Maccanin, directrice de la crèche. Fin août, la formation prend appui sur ces photos, ainsi que sur des mises en situation filmées pour repérer les défauts et les empêchements de chacune. Les participantes reçoivent un livret de stage KFP conçu pour la petite enfance, avec 24 mouvements préventifs dans lesquels piocher. À chacune, l’animatrice formule des recommandations individuelles. « Le but était une formation la plus personnalisée possible, raconte Elisabeth Pfeiffer qui précise : Rien ne sert d’imposer le mouvement type idéal. Il faut partir du vécu de l’agent pour trouver ce qui va marcher, ce qu’elle va pouvoir s’approprier. »

Prévention des TMS : partir du vécu de l’agent

Dans cette logique, la troisième et dernière étape de l’action s’articule, deux mois plus tard, autour de la rédaction collective d’une fiche d’amélioration des situations à risque avec l’équipe du P'tit Coucou. Une pièce maîtresse de la démarche de prévention qui doit alimenter le Document unique d'évaluation des risques (DUER). « Nous avons alors pleinement mesuré l’intérêt de la période de réflexion ménagée entre les deux temps de la formation, qui a donné à l’équipe le recul nécessaire, raconte Alice Grandjean. Élaborée collectivement, cette fiche va nous permettre de revenir régulièrement sur les acquis de la formation et de faire des points réguliers sur ce qui a été mis en place. » Entretemps, l’ergonome du centre de gestion est passé à la crèche pour un diagnostic sur l’adaptation du mobilier. Une pierre de plus à l’édifice d’un cadre de travail plus protecteur.

*Source : CNRACL (2016)

=====================================================

Santé au travail : ce que dit la recherche

En prévention des risques de TMS, les agents sont les experts. La philosophie qui sous-tend cette approche découle des recherches en santé au travail. Celles-ci montrent en effet que plus le geste et la posture respectent la connaissance que chacun a de son travail, mieux ils sont adoptés et pérennisés.

= = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = =

Mots -clés : TMS, troubles musculo-squelettiques, formation, petite enfance, risques, prévention, Kiné France Prévention, MNT, crèche, sur-mesure

© Fatihhoca-Istock

Mettre en place des programmes de prévention afin de réduire durablement les risques professionnels

Une fois les risques identifiés, votre expert vous aide à installer les bonnes solutions, à es mettre en pratique, à analyser les résultats et à les optimiser.