La démarche globale de la ville de Saint-Jean-de-Luz

La ville de Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques), qui compte 336 agents, a mené en partenariat avec la MNT et Kiné France Prévention (KFP) une démarche de prévention de l’inaptitude et de maintien dans l’emploi pour les agents du service voirie. Objectifs, actions, résultats et suites de la démarche : le point.

Une démarche globale de prévention

En 2017, la ville de Saint-Jean-de-Luz (64) a sollicité la MNT pour l’accompagner dans sa démarche de prévention de l’inaptitude et de maintien dans l’emploi. Elle pensait agir via la prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) auprès de certains de ses agents des services de propreté, de voierie goudronnage et festivités, des espaces verts, d’entretien des bâtiments communaux, et des ATSEM. 

La MNT a fait appel à son partenaire expert KFP (Kiné France Prévention) afin d’accompagner la collectivité dans une démarche globale depuis le diagnostic (collectif et individuel) jusqu’au plan d’actions, sur un service pilote, avec la méthodologie PAMAL (prévention des accidents et maladies de l'appareil locomoteur).

Une démarche en trois phases : observation, entretiens et formation

Le projet a été proposé aux membres du CHSCT puis au conseil municipal dont tous les membres ont émis un avis favorable. En septembre 2017, la collectivité a présenté le dispositif à l’ensemble des responsables de service de la collectivité. Le lancement a eu lieu fin septembre avec KFP, la MNT et le pôle prévention et RH de la collectivité. Le kinésithérapeute de KFP, Eric Harispe, a alors présenté la démarche aux agents du pôle voierie goudronnage et festivité et a procédé à la phase d’observation des situations et des postures de travail, avec trois visites de diagnostic de novembre à mars.

Puis, il a mené des entretiens individuels avec évaluation des antécédents, des facteurs de risque personnel, des capacités physiques et des savoir-faire professionnels. Enfin, il a animé trois séances de formation en mars 2018 avec les 8 agents de la voierie :

  • Expliquer le squelette : « Si je sais pourquoi j’ai mal, j’ai déjà moins mal »
  • Pratiquer des mouvements préventifs
  • Mutualiser les savoir-faire de métiers.

Résultats : des agents très satisfaits

Réticents et sur la réserve au départ, par manque d’information, les agents de la voierie étaient très satisfaits en fin de formation. Le score moyen au questionnaire de satisfaction était de 17,8, supérieur aux scores habituels. Les agents ont compris que cette formation était faite pour eux. Les jeunes recrutés sont favorables au maintien du réveil musculaire et souhaitent même des piqûres de rappel. Les diagnostics réalisés sur leurs lieux d’activité ont permis de réelles prises de conscience.

Thomas Izquierdo, préventeur et représentant des ressources humaines, souhaite prolonger cette action de prévention, notamment en permettant aux agents qui le souhaitent de prendre 10 minutes lors de l’embauche pour ce réveil musculaire. Il propose que le relais soit assuré par un agent volontaire, pompier et formé à la sécurité et santé au travail (SST).

Une démarche durable et pérenne

Forte de ce succès sur ce service pilote, la collectivité souhaite dorénavant :

  • étendre cette intervention à tous les services, dans une démarche sur plusieurs années en anticipant mieux l’information aux agents sur le contenu de l’intervention ;
  • mettre à contribution l’animateur sportif de la collectivité, avec des séances de gainage par exemple pour les services techniques sur les heures de pause ;
  • pérenniser cette action de prévention en suivant les préconisations de la fiche d’amélioration des situations à risques. Par exemple sur la problématique des chaussures de sécurité, trop lourdes, qui a dégagé une piste d’amélioration dans le processus même d’achat des équipements de protection individuelle (EPI) de manière générale ;
  • intégrer le médecin du travail dans les déploiements à venir.

Rendez-vous dans quelque temps pour faire un nouveau point.

Pour en savoir + :

  • la méthode PAMAL.
  • l’accompagnement de la MNT, contactez votre agence.

© MNT

 

 

Mettre en place des programmes de prévention afin de réduire durablement les risques professionnels

Une fois les risques identifiés, votre expert vous aide à installer les bonnes solutions, les mettre en pratique, à analyser les résultats et les optimiser.