mnt - collectivités

Santé des agents : bien-être en baisse et toujours beaucoup de stress

Cette année encore, le niveau de bien-être au travail des agents publics territoriaux continue de se dégrader, tandis que le stress est toujours très présent : les résultats 2021 du baromètre La Gazette-MNT du bien-être au travail dans les collectivités locales sont sans appel ! Davantage d’actions en matière de santé et de prévention des risques restent à mener. Explications.

Publié le 19-11-2021

Du 23 août au 3 octobre 2021, 4 800 agents, toutes catégories confondues, ont répondu au questionnaire en ligne du baromètre du bien-être au travail dans les collectivités locales. Organisée chaque année par la MNT et La Gazette des communes, cette enquête a pour objectifs d’évaluer la perception que les agents publics territoriaux ont de leur mission de service public, de leur qualité de vie au travail ou encore de leurs attentes en matière de salaire et de protection sociale. Les résultats permettent ainsi aux différentes collectivités d’orienter les actions prioritaires à mener.

Dégradation du niveau de bien-être au travail

  • Malgré une satisfaction élevée et une certaine fierté à exercer dans la fonction publique territoriale (83 %), le niveau de bien-être au travail des agents territoriaux continue de baisser : comme en 2020, 55 % des répondants estiment que celui-ci s’est dégradé au cours des 12 derniers mois (et 64 % pour la filière de l’éducation, de la culture et des sports). Seulement 15 % estiment qu’il s’est amélioré (contre 11 % en 2020) !

  • Alors que le soutien des collègues, la confiance en la hiérarchie et la bonne utilisation des compétences de chacun représentent de précieux soutiens au quotidien, les agents sont, en revanche, beaucoup plus critiques envers la politique RH menée au sein de leur collectivité (pour 63 % d’entre eux), les modes de décision trop peu fluides (59 %) ou le manque de clarté du projet des élus (58 %)…

  • Autre facteur qui expliquerait cette baisse du niveau de bien-être : le manque de reconnaissance de leur travail par les élus (pour 53% des répondants) et par leur hiérarchie (51 %). En revanche, ils sont plutôt satisfaits de la reconnaissance de la part de leurs collègues et des usagers, ce qui augmente probablement leur sentiment de rendre un service de qualité aux usagers (80 %).

  • Par ailleurs, on note un manque de confiance envers leur situation et leur avenir professionnel : seulement 13 % des répondants ont confiance dans l'évolution du statut de la fonction publique territoriale, 21 % dans l'évolution du service public et 36 % dans leurs perspectives professionnelles.

Toujours autant de stress

  • Le niveau de fatigue physique semble plus bas cette année, avec une note moyenne de 2,7 sur 5 contre 3,9 sur 5 en 2020. Une baisse probablement due au déploiement du télétravail dans la fonction publique territoriale. D’ailleurs, l’effort physique est jugé léger ou modéré par 88 % des répondants, la majorité des agents passant au moins cinq heures par jour en position assise.

  • À l’inverse, la fatigue nerveuse, elle, est légèrement plus élevée cette année, avec une note moyenne de 3,6 sur 5 contre 3,1 sur 5 en 2020. Exactement comme l’année dernière, 80 % des agents déclarent ressentir du stress lié à leur situation professionnelle ! Cette pression semble être essentiellement due à la hiérarchie selon 63 % des répondants (contre 56 % en 2020) et aux élus (42 %). Une pression que seule la moitié des agents estime bien gérer… À noter : 57 % des répondants ont le sentiment que leur travail impacte de façon négative leur sommeil et 45 % déplorent des conséquences néfastes sur leur santé en général.

Ces résultats 2021 montrent clairement que davantage d’actions en matière de santé et de prévention des risques restent à mener au sein des collectivités publiques locales pour améliorer le bien-être au travail des agents territoriaux.

Découvrir les principaux résultats du baromètre 2021

===================================

Santé mentale, le saviez-vous ?
La MNT, fidèle à ses valeurs de solidarité, s’engage et accompagne les agents territoriaux qui ont été exposés et touchés lors de la pandémie de Covid-19. Jusqu’en décembre 2021, la mutuelle prend en charge et rembourse, sous conditions, quatre consultations de psychologie de 60 euros maximum pour ses adhérents bénéficiant d'un contrat en santé.
===================================

© Getty Images-Marko Geber

Mettre en place des programmes de prévention afin de réduire durablement les risques professionnels

Une fois les risques identifiés, votre expert vous aide à installer les bonnes solutions, à les mettre en pratique, à analyser les résultats et à les optimiser.