Démarche PAMAL au CD 87 : la nécessité d’une formation pratique et individualisée

Enjeu majeur au conseil départemental de la Haute-Vienne (87), les troubles musculo-squelettiques (TMS) ont été le sujet de bien des actions. Mais, face à l’augmentation du nombre des consultations et au nombre élevé d'arrêts de travail, il fallait s’engager dans une méthode plus ciblée et individualisée. C’est ainsi que la collectivité, avec la MNT et KFP, a entrepris la démarche PAMAL auprès d’agents particulièrement confrontés à ces troubles. Un succès, tant pour la responsable des ressources humaines que pour le kinésithérapeute animateur et, surtout, pour les agents qui y ont participé.

Au conseil départemental de la Haute-Vienne (CD 87), Corinne Coucke, directrice des ressources humaines, se réjouit : la démarche PAMAL, initiée au printemps 2018 et poursuivie en 2019, est déjà un succès. Les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont un sujet récurrent au CD 87, dont la majorité des 2 000 agents travaillent dans la filière technique, alors que la moyenne d’âge est de 47 ans. Si les démarches engagées jusqu’alors ont été collectives et théoriques, pour Corinne Coucke, il était cette fois important de cibler plus spécifiquement les secteurs les plus sensibles et de manière plus individuelle et pratique. « Nous voulions surtout éviter l’aggravation de ces troubles, mais aussi préparer l’avenir », explique-t-elle. C’est ainsi qu’avec la MNT et Kiné France Prévention (KFP), partenaire de la mutuelle, Corinne Coucke a mis en place la démarche PAMAL (Prévention des accidents et maladies de l’appareil locomoteur), marque déposée par KFP.

Démarche PAMAL : une approche individualisée et pratique

Première étape : tester l’efficacité de la méthode sur un groupe des agents affectés à l’entretien des locaux, pour la développer ensuite à d’autres services. Après un entretien avec chacun des stagiaires, le kinésithérapeute de KFP, Philippe Fradin, s’est déplacé sur leur lieu de travail afin de repérer les difficultés et les situations à risques. Les agents du service se sont ensuite réunis autour de lui pour des sessions en groupe, lors de trois matinées. Au programme :

  • un peu de théorie,
  • une analyse des situations à risques grâce aux photos et vidéos prises pendant leur service,
  • des exercices pratiques
  • et des échanges pour trouver ensemble des solutions d’amélioration des situations à risques.

Enfin, une séance de débriefing a permis d’évaluer l’efficacité de l’action. « C’est un travail individuel mais aussi collectif », explique Philippe Fradin. Après ce premier test réussi, la démarche PAMAL a été déclinée auprès des agents travaillant aux archives.

Démarche PAMAL : des retours positifs, une dynamique de groupe et des agents valorisés

Si, pour Corinne Coucke, ces premières actions ont été un véritable succès, c’est d’abord parce que les retours des participants ont été très positifs. Jérôme Lavauzelle, agent aux archives, estime que la formation est bien « adaptée à ce qu’on fait réellement ». Quant à Isabelle Boyer et Laure Siriex, à l’entretien, elles la trouvent très utile, « même si on a l’impression de ne pas en avoir besoin sur le moment, on prend de mauvaises postures et on se fait mal. » De mauvaises postures liées à des situations à risque qu’il est donc important de bien identifier.

Les échanges lors des séances collectives ont été nombreux, la participation active, montrant le vif intérêt des agents. Avec un effet secondaire non négligeable : la création d’un esprit de groupe. Enfin, Corinne Coucke a observé que les agents se sont sentis valorisés dans leur travail. Des points essentiels pour la DRH, les TMS dépassant souvent le simple cadre physique.

Forte de cette réussite, la démarche PAMAL au CD 87 se poursuit en 2019 pour s’étendre à la totalité de l'équipe d’entretien des locaux de l'hôtel du département et à une nouvelle population, celle de la bibliothèque départementale de prêt. Affaire à suivre…

© Getty Images

Mettre en place des programmes de prévention afin de réduire durablement les risques professionnels

Une fois les risques identifiés, votre expert vous aide à installer les bonnes solutions, à les mettre en pratique, à analyser les résultats et à les optimiser.