La prévention des risques physiques liés aux activités professionnelles : la MNT vous accompagne

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont l’une des conséquences du risque physique lié aux activités professionnelles.

Je coordonne depuis trois ans l’ensemble des projets et des actions de prévention des TMS, des risques physiques et de la pénibilité, destinées aux collectivités, dans le cadre d’un partenariat entre ma fédération Kiné France Prévention et la MNT. Chaque projet fait l’objet d’une réunion téléphonique avec un ou plusieurs responsables de la collectivité, le référent prévention et le responsable développement MNT du secteur concerné. Ces réunions permettent d’analyser les problématiques rencontrées par la collectivité (accidents du travail, maladies professionnelles, absentéisme, restrictions médicales…) et de proposer une action qui soit adaptée à ces problématiques, mais également au public ciblé (service espaces verts, voirie, petite enfance…).

Ces actions sont animées par des kinésithérapeutes préventeurs formés au sein de notre réseau. Elles peuvent comporter des temps d’observation en situation de travail, des bilans individuels, des séances de sensibilisation ou de formation collective. Les thèmes abordés lors de ces formations sont la connaissance du risque TMS et du fonctionnement du corps humain, l’amélioration des gestuelles des métiers et des situations à risque, la pratique de mouvements compensatoires et d’une activité physique préventive. Nos interventions sont basées sur l’implication des agents (pour l’amélioration des pratiques professionnelles) mais aussi de leurs responsables (pour l’amélioration du matériel, de l’organisation…).

Dans certains cas, elles peuvent faire l’objet d’une restitution devant le CHSCT et/ou d’un suivi sur le terrain. Les évaluations à distance montrent une bonne implication des savoir-faire, une amélioration des conditions de travail et une réduction des indicateurs du risque physique. Dans certains cas (agent de retour au poste après un arrêt de longue durée, en risque d’inaptitude…), l’accompagnement se fera de façon individuelle avec les mêmes outils issus de la méthode PAMAL (Prévention des accidents et des maladies de l’appareil locomoteur).

Christian Meignan - Vice-président de Kiné France Prévention (KFP)

La prévention des TMS s’inscrit dans une démarche de prévention des risques professionnels. Fréquemment, on associe les TMS aux facteurs de risques biomécaniques (répétitivité d’un geste, efforts musculaires…). C’est tout à fait correct mais ce ne sont pas les seuls risques. Et faire l’impasse sur les autres facteurs (organisationnels, psychosociaux, individuels) ne permet pas de prendre en compte les causes profondes ni d’agir sur le risque identifié. Les démarches de prévention doivent être centrées autour de l’activité réelle du travail et impliquer l’ensemble des acteurs (agents, encadrement) dans la recherche d’amélioration des pratiques professionnelles et des situations à risque. Le but étant d’améliorer la santé et le mieux-être au travail des agents et la qualité du service public rendu.

C’est le cas de la démarche PAMAL (prévention des accidents et maladies de l’appareil locomoteur) proposée par la MNT et Kiné France Prévention. Elle vise à repérer et réduire les facteurs de risques environnementaux mais également individuels pour diminuer la fréquence et la gravité des accidents du travail et des maladies professionnelles liées aux contraintes physiques au travail.

Cette démarche est basée sur le volontariat des participants et comporte :

  • une phase de présentation du projet à la collectivité et aux agents concernés
  • une phase préparatoire (entretiens, observations, repérage des situations à risques)
  • des bilans individuels
  • des formations collectives (amélioration des situations de travail et des gestes métier, pratique de mouvements préventifs)
  • une phase de restitution à la collectivité.

Les évaluations à long terme de ces actions montrent :

  • une mise en pratique effective des acquis de la formation
  • une amélioration du vécu au travail et des indicateurs de santé
  • une réduction de l'absentéisme liée aux accidents du travail et/ou des maladies professionnelles portant sur l'appareil locomoteur.

Pour en savoir + :

  • démarche et autres possibilités d’accompagnement, contactez votre agence MNT
  • dépliant Prévention des troubles musculo-squelettiques dans les collectivités ici.

© MNT

Mettre en place des programmes de prévention afin de réduire durablement les risques professionnels

Une fois les risques identifiés, votre expert vous aide à installer les bonnes solutions, les mettre en pratique, à analyser les résultats et les optimiser.