Lauréat PSMT 2019 : Guéret prévient les risques des métiers d'entretien des locaux

La ville de Guéret (23) est lauréate dans la catégorie Santé au travail et pratiques innovantes des Prix santé et mieux-être au travail (PSMT) de la fonction publique territoriale 2019. Elle a aussi remporté le Coup de coeur des internautes. Une double récompense pour sa démarche, lancée en septembre 2018, pour prévenir les risques, allergiques et musculo-squelettiques, des métiers d’entretien des locaux. Au programme : pratiques éco-responsables, principes ergonomiques, entretien à l’eau et produits naturels.

Alertés par le médecin de prévention qui avait constaté des problèmes allergiques ou asthmatiques récurrents chez les agents d’entretien des locaux, la direction des ressources humaines et les assistants de prévention se sont aperçu de dérives dans l’utilisation des produits d’entretien, surtout sur les sites scolaires. Porté par le bureau municipal, un projet a alors été initié en septembre 2018 pour éviter les conséquences préjudiciables pour la santé des agents comme des usagers, pour l’environnement et pour les matériaux entretenus. Objectif ? Développer des pratiques éco-responsables.

Du diagnostic au lancement en passant par l’état des lieux et un benchmark

Pour y arriver, plusieurs étapes :

  • un diagnostic participatif avec information du lancement de la démarche « Prévention des risques des métiers d’entretien », constitution d’un groupe de travail, identification des produits et méthodes utilisés par les services ;
  • le lancement du groupe de travail pluridisciplinaire pour élaborer un plan d’action, etc. ;
  • un état des lieux par site pour éliminer les produits chimiques périmés, recenser les modalités de stockage, recenser les matériels…
  • un benchmark notamment auprès de l’hôpital de Guéret, pionnier dans l’utilisation des pratiques d’entretien des locaux à l’eau ;
  • formation/sensibilisation des agents à la prévention des risques liés aux métiers de l’entretien, initiation à la conception de produits naturels, etc.
  • création d’un service chargé de l’entretien des microfibres et de la fabrication des produits d’entretien naturels ;
  • lancement de la démarche en septembre 2019 sur un site pilote, avec l’achat entre autres d’une auto-laveuse compacte, puis déploiement sur l’ensemble des services, en commençant par les sites scolaires.

La phase de diagnostic et d’évaluation a permis aux agents de prendre conscience qu’il fallait revoir leurs pratiques et réduire l’utilisation de produits chimiques vu leurs dangers. Le déploiement de l’entretien à l’eau et de l’utilisation de produits naturels, proposé par le groupe de travail, a été retenu par les élus et la direction. En parallèle, les matériels sont renouvelés en tenant compte de la prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS), et des améliorations ergonomiques des postes de travail sont envisagées. Enfin, dans le cadre de la qualité de vie au travail (QVT), l’entretien des locaux est désormais coordonné de façon globale. Cela permet par exemple de développer le prêt de matériels performants et de décloisonner les agents.

Entretien à l’eau et produits naturels, conditions de travail et maintien dans l’emploi

Innovant, ce projet l’est à plus d’un titre. Evidemment en matière d’entretien des locaux mais aussi par sa portée transversale. En effet, il vise :

  • la réduction de la chimie et l’intégration de la démarche à l’Agenda 21 ainsi qu’au projet du territoire de préserver le capital santé des enfants accueillis dans les services publics ;
  • l’amélioration des conditions de travail des agents, avec notamment la prise en compte de leur métier et de la valeur ajoutée via leur implication dans les groupes de travail ou sur le terrain ;
  • le maintien dans l’emploi en mettant en lien ce projet et le développement des activités générées (entretien de microfibres et fabrication de produits naturels) et la nécessité de reclasser cette catégorie d’agents ;
  • l’amélioration de la qualité de vie et du bien-être au travail.

Aujourd’hui, la dynamique est lancée et les agents impliqués ! A terme, cette démarche pourra être déployée sur une autre catégorie d’agents. Avec comme bénéfice global l’amélioration de la qualité de l’air dans l’ensemble des bâtiments municipaux. Le jury des PSMT 2019 a récompensé ce projet car, au-delà de la méthode basée sur la concertation et la participation des agents, c'est une réalisation gagnant-gagnant-gagnant : pour le personnel, les enfants et l'environnement. Un choix approuvé aussi par les internautes qui ont voté en ligne du 15 octobre au 8 novembre 2019.

==================

REPERES

  • Code postal : 23006
  • Nombre d’habitants : 15 000
  • Nombre total d’agents : 320

 =====================

PSMT 2019 : catégorie Santé au travail et pratiques innovantes

La catégorie Santé au travail et pratiques innovantes des PSMT récompense le caractère innovant de l'action menée par la collectivité au travers le pilotage de la démarche, l'utilisation de nouveaux outils ou technologies ainsi que la gestion des ressources humaines. En 2019, le jury des PSMT a désigné la ville de Guéret (23) comme lauréat, et comme nominés la ville de Châlon-sur-Saône et la communauté d'agglomération Le Grand Châlon (71) ainsi que le conseil départemental du Cher (18).

=====================

© Tchavolo productions - Alexandre de Cadoudal

Mettre en place des programmes de prévention afin de réduire durablement les risques professionnels

Une fois les risques identifiés, votre expert vous aide à installer les bonnes solutions, à les mettre en pratique, à analyser les résultats et à les optimiser.